Ils vous rapportent 200 PW
si vous les choisissez !!!
Chers Invités & Possibles Futurs Membres
Ce forum a fermé ses portes... Toutefois, un nouvel opus vient de voir le jour et n'attend plus que vous afin d'écrire la suite de l'Histoire des soeurs Halliwell :



Nous vous y attendons avec impatience !

Partagez|

E05 - Besoin de parler


Humain/Humaine

Humain/Humaine
Thomas Lightwood
avatar
Crédit Kit : Me.
Avatar : Ian Harding
Âge : 25
Race : Humain
Messages : 41
Points d'Expérience : 2
Points Wiccan : 206

Liste d'Objets en sa Possession : ¤¤¤

Wiccan Story
Total PP: 18
Niveau: 1
Expérience:
http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1533-grimoire-de-tho http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1532-liens-de-thomas-lightwood

MessageSujet: E05 - Besoin de parler Jeu 19 Fév - 10:55

« Les messagers d'amour devraient être des pensées, plus promptes dix fois que les rayons du soleil, qui dissipent l'ombre au-dessus des collines nébuleuses. Aussi l'amour est-il traîné par d'agiles colombes ; aussi Cupidon a-t-il des ailes rapides comme le vent. Maintenant le soleil a atteint le sommet suprême de sa course aujourd'hui ; de neuf heures à midi il y a trois longues heures, et elle n'est pas encore venue ! Si elle avait les affections et le sang brûlant de la jeunesse, elle aurait le leste mouvement d'une balle ; d'un mot je la lancerais à mon bien-aimé qui me la renverrait d'un mot. Mais ces vieilles gens, on les prendrait souvent pour des morts, à voir leur inertie, leur lenteur, leur lourdeur et leur pâleur de plomb. »

Le dernier mot fut posé d'une voix douce et enivrante par le professeur qui à cet instant détenait l'attention de tous ses étudiants. Malheureusement, le temps joua contre lui. La grande aiguille de l'horloge bascula d'un petit centimètre et une affreuse sonnerie résonna dans tout le bâtiment. Comme le miel appelle les abeilles, le son criard appela les étudiants à sortir pour profiter d'une pause déjeuner bien méritée. Les chaises grincèrent sur le sol, les zip des trousses offrirent leur dernière symphonie et le brouhaha des discussions s'éleva comme le grondement annonçant une future éruption. Mais Thomas Lightwood avait l'habitude de ce genre de réactions et comptait bien amener ses étudiants à réfléchir au thème qu'il venait d'aborder.

Je vous invite à réfléchir à cet extrait de Shakespeare que nous venons de parcourir ensemble. Maître dans l'approche de l'amour, essayez de percer les secrets de son esprit en cherchant le message qu'il a cherché à faire passer en parlant des messagers de l'amour et des diverses formes qu'ils pouvaient prendre. Bon week end à tous !

Voyant déjà les premières têtes quitter sa classe, Thomas ne chercha pas à les retarder plus longuement. Bien qu'il avait été un passionnée quand il avait leur âge, il connaissait que trop bien cette nouvelle génération qui ne prenait aucun moment pour se poser et laisser virevolter leur imagination. C'était dommage mais ainsi avait évolué la nouvelle génération. Il repartit avec un sourire jusqu'à son bureau et commença à réunir ses affaires. Son cours étant terminé, il avait fini sa journée et pourrait ainsi profiter d'un week end bien mérité. Il avait déjà réfléchi à son programme : Rejoindre le chalet familial présent au bord du lac qui bordait le nord de la ville. Il avait besoin de calme afin de se ressourcer et d'avancer dans ses « recherches personnelles ».

Mais est-il réellement possible de prévoir à l'avance ce que deviendra exactement notre vie ? Outre posséder un don de voyance, ceci est difficilement envisageable. Car l'humanité n'est pas une simple autoroute entièrement dégagée... de nombreuses déviations apparaissent pour nous obliger à vadrouiller sur des sentiers méconnus. C'est ainsi que Thomas entendit un petit raclement de gorge derrière lui... Quelqu'un avait décidé de venir lui parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



✿ Administratrice ✿ alias Iola Westbrook ♪

✿ Administratrice ✿
alias Iola Westbrook ♪
Meredith Palmer
avatar
Crédit Kit : Inconnu...
Avatar : Lucy Hale
Âge : 18 ans
Race : Profane
Messages : 1703
Points d'Expérience : 7
Points Wiccan : 384

Liste d'Objets en sa Possession : 2 Saï (Att +3)
1 Stylet (Att +5)
1 Bonus Double Action
2 Bonus A. Dernière Chance
2 Potion Blindage (Niv. 2)
1 Joker Roue

Wiccan Story
Total PP: 28
Niveau: 1
Expérience:
http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1125-grimoire-de-mer http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1131-liens-de-meredith-palmer#29848

MessageSujet: Re: E05 - Besoin de parler Jeu 5 Mar - 23:17

Les stylos s’agitaient fiévreusement sur les feuilles, noircissant de leurs encres multicolores les feuilles blanches, ou les cahiers des étudiants du cours de littérature. Cela résonnait comme une étrange mélodie, parfois synchronisé avec harmonie, parfois décousu et bruyante. Personne n’avait le temps d’y prêter attention ils étaient pour la plupart captivé par le cours et surtout par le besoin de prendre le plus de notes possibles, en vue de réussir les partiels à venir sur cette matière. Bien sûr comme partout, il y avait aussi là des étudiants totalement dissipés, désintéressé par les propos que pouvait tenir le professeur, par le savoir qu’il tentait de déverser aux personnes qui étaient face à lui. Ce groupe-ci était minoritaire au cours de Mr. Lightwood, car il avait le don de captivé son auditoire, par les thèmes qu’il arborait et sa façon de s’exprimer, de poser sa voix et de choisir avec attention chacun de ses mots.

Meredith était encore au-delà de cela, elle était complètement subjuguée par l’aura de l’enseignant et buvait chacune de ses paroles comme un bien précieux, vital même. Son regard ne quittait pas un instant celui du jeune homme qui était quelques mètres en contrebas dans l’amphithéâtre tout près de son grand bureau. La jolie brune ne participait pas de sa plume au concerto d’écriture que composait la plupart des étudiants présent à cet instant. Elle était à l’écoute de ce que cet homme leur enseignait, écoutant avec précision chaque mot, enregistrant leur musicalité, le ton de la voix détaché et sensuel du professeur, décryptant les sens possibles de chaque phrase, laissant son esprit divaguer à des extrapolations sur les sujets proposés…

Le fait de ne pas prendre de notes à ce cours ne la pénalisait pas. C’était même l’une des matières où elle avait ses meilleures notes ! Tout d’abord parce que ce n’était pas 80% du cours qu’elle enregistrait en étant attentive et active à l’oral, comme le disait les statistiques, mais plutôt 95% du cours. De plus Meredith était une jeune femme passionnait de lecture, et cela depuis qu’elle avait été en âge de lire et qu’elle en avait acquis les compétences. Sa rencontre avec ce nouvel enseignant n’avait fait qu’élargir davantage son horizon de la littérature et sa soif d’apprendre.

Le gong retentit comme dans la fin d’un rêve qui vous ramène brutalement à la réalité. D’un manque de politesse flagrant et commun à la quasi-totalité des étudiants, cela voulait signifier pour eux qu’ils étaient libres, enfin ils pouvaient prendre leurs affaires et profiter d’activités plus divertissantes. La petite brune souffla de dépit tout en détachant un instant son regard de celui du jeune homme, pour réunir silencieusement ses affaires en une pile sur son bureau. Elle attendit que le prof de littérature ait rangé ses affaires pour en faire tout autant. A contrecœur, elle vit l’enseignant quitter l’amphithéâtre et sortir ainsi de son champ de vision. Elle jeta son sac sur son épaule et partit avec deux amies à l’extérieur. Les suivant jusqu’à la machine à café elle les vit prendre un expresso chacune et lui demander si elle allait prendre quelque chose.

« Je dois manger avec quelqu’un à midi. Je vous retrouve pour le cours de 14 heures ! »

Elle eut à peine le temps d’entendre ses amis lui répondre : «  à tout à l’heure », juste avant de tourner les talons et d’aller en direction d’un grand bâtiment, non loin de là. Une fois à l’intérieure de la bâtisse elle gravit avec de petites foulées les marches pour atteindre le premier étage, puis après quelques pas elle parvint devant la porte qui l’intéressait. Très discrètement elle asséna deux coups sur la porte qui était déjà légèrement entrouverte, puis elle pénétra à l’intérieur sans en avoir reçu l’invitation. Meredith repoussa distraitement la porte avec les mains dans son dos, tout en se raclant un peu la gorge pour signaliser sa présence. En même temps que Thomas relevait sa tête dans sa direction la porte émit un cliquetis signe qu’elle venait de se refermer.

Son cœur tambourinait fortement à l’intérieur de sa poitrine, lui ordonnant de s’approcher davantage, d’abattre quelque peu la distance qui la séparait du garçon. Sur la pointe des pieds de ses bottines, elle s’approcha en gardant ses mains dans le dos, posées sur sa jupe en dentelle. Comme à chaque fois qu’elle se retrouvait en tête à tête avec l’enseignant elle cherchait timidement ses mots au début, en étant bloqué par ses sentiments. Puis quelques paroles du jeune homme lui revenaient en mémoire lui soufflant secrètement une réplique à jouer :

« Est-ce que de simples pensées pourraient suffire pour être les messagers de l’amour ? Cela doit être bien contraignant pour une personne de ne pouvoir être libre d’aimer que par la pensée... »

_________________


When the sun goes down

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Humain/Humaine

Humain/Humaine
Thomas Lightwood
avatar
Crédit Kit : Me.
Avatar : Ian Harding
Âge : 25
Race : Humain
Messages : 41
Points d'Expérience : 2
Points Wiccan : 206

Liste d'Objets en sa Possession : ¤¤¤

Wiccan Story
Total PP: 18
Niveau: 1
Expérience:
http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1533-grimoire-de-tho http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1532-liens-de-thomas-lightwood

MessageSujet: Re: E05 - Besoin de parler Jeu 19 Mar - 15:51

La pièce avait été si silencieuse jusque là que le brouhaha de la fin du cours paraissait tel un bombardement de guerre. Une guerre que le professeur de littérature aimait poursuivre jour après jour en tentant d'user de la meilleure des armes : Les mots ! La majorité des étudiants étaient déjà sortis quand Thomas eut réunis tous les documents qui trainaient sur son pupitre. Une envie s'éveilla en lui. Il osa un regard dans les gradins sans tomber réellement sur ce qu'il recherchait. Était-il sûr de ce qu'il cherchait d'ailleurs ? C'est ainsi que dans un soupir, il quitta les lieux pour rejoindre son bureau situé à l'étage, l’amphithéâtre restant le seul témoin d'un cours à la poésie profonde.

Un tour de clé et hop la porte s'ouvrit sans une once de difficulté. Oh il y eut bien ce petit grincement attestant du vieillissement du bois mais rien d'alarmant. Les stores de la fenêtre donnant dans le couloir fermés, la pièce était plongé dans la pénombre. Thomas fut donc forcé d'allumer la lumière. Bureau cosy, le professeur Lightwood qui travaillait en parallèle sur des projets de thèse et de roman avait la chance d'avoir obtenu cette pièce pour lui seul. Il en avait fait un lieu de détente séparait en deux parties distinctes : D'un côté son bureau où il passait la plupart de son temps, de l'autre côté un coin salon avec canapés et table basse. Il était plutôt fier de son « chez lui » comme il aimait le mentionner tantôt à ses collègues.

L'horloge métallique au design contemporain accroché au mur affichait les midi passé lorsqu'il déposa sa pile de document sur un coin propre de son bureau. Il aurait voulu en faire le tri rapidement mais savait que son temps était compté jusqu'à son retour de week end. Cela attendrait donc lundi. Toutefois, il ne put s'empêcher de séparer le tout en trois pile, trois tas en fonction des urgences. C'est alors qu'un bruit se fit entendre derrière lui puis on se manifesta en émettant un raclement de gorge. Le professeur Lightwood se retourna alors pour en connaître l'identité... bien qu'il espérait savoir de qu'il s'agissait. La frimousse envoutante de Meredith s'afficha alors tandis qu'elle refermait la porte.

Dos à son bureau, Thomas prit appui sur ce dernier en y posant ses mains. Sa tête bascula légèrement sur le côté. Son cœur était en pleine révolution malgré toutes les barrières qui entouraient ce qu'il espérait temps. Il était comme un petit garçon face à une bêtise irrésistible. Et la bêtise méritait bien toute son attention...

Mademoiselle Palmer, glissa-t-il d'une voix chaude pour l'aider à prendre la parole.

C'est là qu'elle entreprit de reprendre l'une des choses qu'il avait pu dire dans son cours. Un message déguisé et pourtant qui leur correspondait temps. Avait-elle compris que les pensées du professeur lui étaient entièrement dédiées ? Savait-elle qu'elle était comme un parfum entêtant qui restait ancré en lui et dont il n'avait aucune envie de se défaire ? Thomas restait là à la contempler...

La pensée est la plus puissante des armes car inépuisable. Mais ne confondons pas messager de l'amour et l'Amour. Si la pensée offre une porte ouverte à de grandes choses il faut ensuite trouver le courage d'en accepter les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



✿ Administratrice ✿ alias Iola Westbrook ♪

✿ Administratrice ✿
alias Iola Westbrook ♪
Meredith Palmer
avatar
Crédit Kit : Inconnu...
Avatar : Lucy Hale
Âge : 18 ans
Race : Profane
Messages : 1703
Points d'Expérience : 7
Points Wiccan : 384

Liste d'Objets en sa Possession : 2 Saï (Att +3)
1 Stylet (Att +5)
1 Bonus Double Action
2 Bonus A. Dernière Chance
2 Potion Blindage (Niv. 2)
1 Joker Roue

Wiccan Story
Total PP: 28
Niveau: 1
Expérience:
http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1125-grimoire-de-mer http://charmedsavedthefutur.forumactif.org/t1131-liens-de-meredith-palmer#29848

MessageSujet: Re: E05 - Besoin de parler Dim 22 Mar - 18:33

Se doutait-il seulement du pouvoir qu’il pouvait avoir sur elle. Telle une emprise dont elle ne pouvait se dérober et dont elle souhaitait de toute façon demeurer la prisonnière. Son regard posé sur sa peau semblait y dessiner des formes invisibles, mais dont pourtant elle ressentait la chaleur à l’intérieur de tout son être. Meredith savoura l’intonation toute particulière qu’il mit dans sa voix pour l’appeler : « Mademoiselle Palmer ». Même s’il n’avait pas besoin d’user d’effet supplémentaire ou de quelconques artifices pour la séduire.

Et pendant un court instant qui lui parut durer une éternité elle le détailla du regard. Peignant dans son esprit l’expression de son visage. Admirant la courbure de ses lèvres à y perdre la tête. Semblant ensuite se noyer dans son regard sombre tout en réussissant tout de même à y voir une merveilleuse et énigmatique lueur dans le fond. S’imaginant ayant le droit de passer sa main dans ses cheveux. Notant quelle tenue il avait choisi de mettre aujourd’hui. Elle aurait voulu se délecter de chaque seconde de cette contemplation, mais elle ne devait pas en oublier pour autant le motif de sa venue, un instant il lui sembla que c’était pourtant le cas. Oui, pourquoi était-elle venue jusqu’ici au fait ?

Heureusement elle retrouva contenance et pu activer ses lèvres, pour qu’ils puissent former des mots et ensemble créer des phrases qui découlaient de ses pensées. En même temps qu’elle s’exprimait son regard montait et descendait, de ses cheveux jusqu’à ses mains posaient sur le bureau, sans pour autant faire que ses yeux ne se détache un instant de l’homme qui se tenait debout dans cette pièce. Irrésistiblement attirée par lui elle ne put se retenir de faire un pas, puis deux dans sa direction, arrivant presque contre le bureau. Dès qu’il eut formé sa réplique elle dut immédiatement donner la sienne ne pouvant garder son avis pour elle devant Mr. Lightwood :

« Oui c’est certain. Mais que faire donc si un amour ne peut s’exprimer et vivre qu’en pensées. S’il ne pouvait pas survivre dans le monde extérieur, dans cette réalité-ci. L’auteur de ses sentiments devrait-il tenter de les étouffer dans son âme ou ne les vivre qu’en rêvant ? »

La petite brune était consciente de dévoiler entièrement ses pensées les plus intimes devant l’enseignant. Mais elle ne se voyait pas avoir de secrets pour lui. Est-ce que ses sentiments étaient toujours un secret pour lui ? La dernière fois qu’ils s’étaient vus en privée, les choses avaient changé entre eux, elle ignorait encore dans quel sens. Comme toujours ils avaient beaucoup parlés de littérature et d’autres choses et prit d’une impulsion soudaine Meredith avait embrassé son professeur. Suite à cela, elle n’avait plus envie de parle, elle avait juste eut envie de partir à prenant ses jambes à son cou et c’est d’ailleurs ce qu’elle avait fait. La jolie brune n’avait pas cherché à savoir si Thomas avait voulu la rattraper s’il l’avait appelé, ou quoique ce soit d’autre. Ensuite elle l’avait bien entendu évité, mais elle savait qu’elle ne pourrait pas continuellement le fuir, de toute façon elle ne le voulait pas. La jeune femme avait besoin de lui parler, besoin de savoir…

Même si elle parlait de façon détournée elle savait qu’il comprenait, qu’il n’avait aucune difficulté pour lire entre les lignes, pour savoir ce qu’elle entendait par-là en s’exprimant de la sorte. Elle fit un ultime pas vers le bureau et posa sa main droite sur celui-ci attendant la réponse de l’enseignant.

_________________


When the sun goes down

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: E05 - Besoin de parler

Revenir en haut Aller en bas


E05 - Besoin de parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'ai vraiment besoin de parler [Hermione /clos]
» Besoin de parler? - ft. Hannibal Lecter
» Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}
» Besoin de parler ?
» Besoin de parler du capitaine | Rose Snow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed, Saved the Future :: Charmed Story ¤ Zone RPG :: Bienvenue à San Francisco :: Autres Lieux Importants :: Le Campus-
Pense Bête

Le Livre des Top Partenaires
Φ More Friends Φ And You ? Φ